Le Kromforhlšnder

Ce n'est pas souvent que c'est moi qui m'y colle mais je n'ai trouvé ni passionné ni éleveur qui veuille venir nous parler du Kromforhländer. J'ai découvert ce chien du 9ème groupe l'an dernier à l'exposition d'Offenburg en Allemagne et j'avoue que j'ai été intrigué car, s'il est quasiment absent de nos rings français, il a l'air d'avoir un succès grandissant outre-Rhin. En effet, les sujets étaient nombreux et la juge a eu du travail. Je tiens à remercier chaleureusement Christiane Morel pour l'aide qu'elle m'a apporté pour cet article et les recherches qu'elle a fait.

 

Le Kromforhländer

 

Le Stantard

 

 

TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet.

ORIGINE : Allemagne.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 12.12.1998.

UTILISATION : Chien d’agrément et de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. :    Groupe 9    Chiens d’agrément et de         compagnie.
    Section 10    Kromfohrländer.
    Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le Kromfohrländer est une des races canine allemandes les plus récentes ; elle est reconnue au niveau international depuis 1955.  L’éleveuse qui a créé la race, madame Ilse Scheifenbaum, habitait dans la région de Siegen (Nordrhein-Westphalen) près du lieu-dit « krom Fohr », ce qui veut dire en bon allemand « Krumme Furche-sillon courbe ».  Ce toponyme est à l’origine du nom de « Kromfohrländer ».  De ses ancêtres, le Fox Terrier à poil dur et le Grand Griffon Vendéen, il a hérité son naturel affable, son tempérament et son  caractère.  

ASPECT GENERAL : De taille moyenne.  Il existe deux variétés selon la texture du poil :
Poil dur.  
Poil lisse.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur scapulo-ischiale du corps est légèrement supérieure à la hauteur au garrot.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Chien d’accompagnement et de famille plein de tempérament et facile à éduquer ; il se met aisément en accord avec son milieu, mais est réservé avec des tiers.  Son instinct de chasse est faible.  Les sujets agressifs ou peureux ne sont pas admis.

TETE

REGION CRANIENNE :
Crâne : Légèrement arrondi ; aucune saillie des os frontaux, sillon frontal à peine marqué.
Stop : Marqué.

REGION FACIALE :
Truffe : De grandeur moyenne avec des narines bien ouvertes ; de préférence noire, le marron étant admis.
Museau : Le rapport entre la longueur du museau et celle du crâne est de 1 :1.  Les lignes supérieures du chanfrein et du crâne sont parallèles.  Le chanfrein est rectiligne et d’une largeur modérée ; vu de profil et de dessus le museau va en s’amenuisant légèrement vers la truffe.
Lèvres : Bien appliquées, pas trop fortes, de couleur noire ; l’angle de la commissure labiale est bien fermé.
Mâchoires/dents : Mâchoires fortes avec un articulé en ciseaux régulier et complet ( 42 dents conformément à la formule dentaire du chien).  Les incisives supérieures recouvrent les inférieures, leurs faces postérieures étant en contact étroit avec la face antérieure des incisives inférieures ; les dents sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires.  Un articulé en pince est admis.
Joues : Bien pourvues de muscles, elles sont fermement tendues depuis les mâchoires inférieures et supérieures jusqu’aux arcades zygomatiques.
Yeux : De grandeur moyenne, de forme ovale, placés légèrement de biais ; ils sont de couleur marron foncé, le marron moyen étant admis.
Oreilles : Attachées haut et de côté, le pli de l’oreille mi-dressée ne dépasse pas le niveau du crâne.  Elles sont de forme triangulaire, arrondies à leur extrémité, bien accolées aux joues, très mobiles et portées selon l’humeur ; une oreille légèrement flottante est admise.


COU :
Vu de profil : Ligne ascendante avec une nuque légèrement galbée.
Longueur : Moyenne.
Forme : Solide et bien musclé au niveau de son attache avec le tronc.  Peau : Bien appliquée, sans fanon.

CORPS :
Ligne du dessus : Droite, d’une longueur qui dépasse un peu la hauteur au garrot.
Garrot : A peine indiqué.
Dos : Solide, droit, d’une longueur moyenne.
Rein : Légèrement plus étroit que la cage thoracique, bien développé.
Croupe : Légèrement inclinée, bien musclée.
Poitrine : Modérément large et moyennement descendue.  La ligne du dessous commence au niveau des coudes.  Les côtes sont légèrement contrées.  Le poitrail est peu ressorti.
Ligne du dessous : Relevée en direction du rein.

QUEUE : Pas coupée, de longueur moyenne.  Attache forte.  Portée en forme de sabre, une queue légèrement enroulée étant admise.  Le poil correspond à celui du corps.  Au repos, la queue pend avec une légère courbure de son extrémité vers le haut ; en action elle est portée en faucille sur le dos.

MEMBRES

MEMBRES ANTERIEURS :
Généralités : Vus de face, les antérieurs sont d’aplomb.
Epaules : Bien musclées ; omoplate modérément longue et oblique.
Bras : Bien musclé, l’angle avec l’omoplate est d’environ 110°.
Coudes: Appliqués de façon naturelle au corps, tournés ni vers l’intérieur ni vers l’extérieur ; angle d’environ 120°.
Avant-bras : Un peu plus long que le bras, fort, vertical par rapport au sol.
Carpe : Bien développé, mais ni trop fort ni trop épais.
Métacarpe : Relativement court ; vu de face, il prolonge l’avant-bras en ligne droite ; vu de profil, il est légèrement fléchi.
Pieds antérieurs : Doigts légèrement cambrés et serrés ; les ongles sont forts et les coussinets bien développés et de couleur foncée ; des ongles de couleur claire sont admis.

MEMBRES POSTERIEURS :
Généralités : Vus de derrière les postérieurs sont d’aplomb.
Cuisse : Bien musclée ; l’angle de l’articulation de la hanche est d’environ 100°.
Jambe : Nerveuse, elle forme avec la cuisse un angle d’environ 105°.
Métatarse : Semblable au métacarpe, mais perpendiculaire au sol ; il n’y a pas d’ergots.
Pieds postérieurs : Identiques aux antérieurs.

ALLURES : Dégagées, actives, régulières et étendues ; bonnes enjambées des antérieurs et bonne poussée des postérieurs ; le Kromfohrländer aime sauter ; il ne va pas l’amble.

PEAU : Tissus conjonctifs fermes ; la pigmentation correspond à la couleur des marques de la robe.

ROBE

POIL :
Poil dur : Poil de texture dur, dense, avec barbe.  La longueur du poil au garrot et sur le dos ne dépasse pas 7 cm.  Sur les côtés il est plus court, environ 3 cm.  Sur le dos et les membres, le poil est plus dur que sur les côtés.  Sur la face et au museau, le poil est plus long.  Aux oreilles, le poil correspond à celui du corps.  Le sous-poil est court et doux.
Poil lisse : Poil de texture douce, dense, sans barbe.  La longueur du poil au garrot et sur le dos ne dépasse pas 7 cm. Sur les côtés il est plus court, environ 3 cm.  Poil bien couché.  Le poil est plus long aux oreilles, à la face inférieure du cou et au poitrail.  A la queue, il forme de belles franges.  De belles franges aux faces postérieures des membres antérieurs et des cuisses sont recherchées.  Sur la face et le museau, le poil est court.  Le sous-poil est court et doux.
COULEUR :
Au corps : Fond blanc avec des marques marron-clair, rouge-brun à marron très foncé sous forme de taches de grandeur variable ou de selle.  Si le sous-poil est brun, les poils à la pointe charbonnée sont admis.
A la tête : Marques marron-clair, rouge-brun à marron foncé sur les joues, les oreilles et au-dessus des yeux ; ces marques sont dans une large mesure séparées de manière symétrique par une liste blanche qui va jusqu’au front, mais qui peut s’étendre jusqu'à la nuque ( masque symétrique avec liste et blanc en tête).

TAILLE ET POIDS :
Hauteur au garrot : Entre 38 et 46 cm.
Poids :     Pour les mâles de 11 à 16 kg,
    pour les femelles de 9 à 14 kg.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien être du chien.

DEFAUTS GRAVES :
Yeux de couleur pâle.
Marques marron trop pâles.
Marques charbonnées en l’absence de sous-poil marron.
Absence de marques sur le corps.
Dessin dissymétrique des marques en tête.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :
Défauts de caractère (chiens agressifs ou peureux).
Prognathisme supérieur ou inférieur.
Absence de plus de 2 molaires ou absence de plus de 3 prémolaires.
Oeil bleu.

NOTE : L’absence d’une incisive à la mâchoire inférieure ou supérieure et un poil un peu plus long ou un peu plus court ne devraient pas être considérés comme des défauts éliminatoires pour autant que le chien, dans son ensemble, mérite le qualificatif excellent ou très bon.

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

Caractère


Le Kromfohrlander a très bon caractère, il est gai, joueur, affectueux et intelligent. C'est un formidable compagnon de famille qui s'adapte également très bien aux différentes situations, que ce soit ville ou campagne, maison ou appartement. Il ne faut cependant jamais négliger les sorties et les ballades et veiller à lui procurer de l'exercice régulièrement.


Très attaché à son maître, il ne s'en éloigne que rarement!
Il est d'un naturel un peu réservé avec les étrangers, mais c'est généralement simplement une question de temps, il est par contre très important de le sociabiliser dès son plus jeune âge. Le Kromfohrlander s'éduquera facilement, mais il faudra noter son caractère un peu têtu!


Aspect physique

 

Sur le ring à Offenburg


Le Kromfohrlander est un chien de taille moyenne (en moyenne 10 à 15 kilos), on lui trouve de la ressemblance avec le Beagle et le Parson Russel Terrier.
Il existe la variété à poil dur, et la variété à poil lisse.
La couleur est le blanc avec des marques de marron clair à marron foncé.
Les yeux sont de forme ovale et de couleur foncée.
Les oreilles sont attachées haut, de forme triangulaires et arrondies aux extrémités.
Les marques sont situées sur les joues, les oreilles et au dessus des yeux.
Le corps, bien musclé, est légèrement plus long que haut. Le crane est arrondi.


Historique


Le Kromfohrlander est une race relativement récente, en effet, elle fut développée en Allemagne après la deuxième guerre mondiale.
La race fut créée par une éleveuse du nom de Ilse Scheifenbaum.
Après la guerre, Ilse adopta un chien errant qui était un croisement de Grand Basset Griffon Vendéen. Ce nouveau compagnon s'accoupla avec la chienne du voisin d'Ilse, qui était une femelle Fox Terrier à poil dur.
Alors qu'on aurait pensé que la portée aurait été quelque peu dépareillée, il se révéla à l'inverse que les chiots furent d'apparence uniforme, harmonieuse, semblables les uns aux autres. Ilse décida alors de créer une nouvelle race, avec ces chiots comme base de lignée.

Le nom « Kromfohrlander » vient du lieu-dit « Krom Fohr », proche d'où habitait Isle Scheifenbaum et qui se situe dans la région Siegen (Nordrhein-Westfalen)

La race fut reconnue internationalement en 1955, c'est un chien de compagnie que l'on ne trouve que très rarement en dehors de l'Allemagne.

 

Album photo

 



 

 



05/06/2013
0 Poster un commentaire

A dťcouvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres